2316_Elioth_Château d'eau Bel-Air_2 1 / 8
2316_Elioth_Château d'eau Bel-Air_5 2 / 8
2316_Elioth_Château d'eau Bel-Air_1 3 / 8
2316_Elioth_Château d'eau Bel-Air_7 4 / 8
2316_Elioth_Château d'eau Bel-Air_6 5 / 8
2316_Elioth_Château d'eau Bel-Air_4 6 / 8
2316_Elioth_Château d'eau Bel-Air_3 7 / 8
2316_Elioth_Château d'eau Bel-Air_8 8 / 8

2316_Elioth_Château d'eau Bel-Air_2

Château d’eau du Bel-Air

Au cœur d’un quartier aujourd’hui en pleine rénovation, l’édifice, construit en 1936, n’est plus exploité par le Syndicat des Eaux d’Ile-de-France depuis cinq ans. C’est dans ce contexte que, fin 2008, le bureau d’étude ELIOTH a répondu à l’appel à idées lancé par la ville pour la valorisation durable de l’ouvrage en proposant une idée originale : transformer ce réservoir d’eau potable en un « cumulus » urbain stockant l’énergie thermique d’origine solaire et la distribuant l’hiver pour les besoins en chauffage du quartier. Ce principe, d’une grande simplicité, est pourtant le premier du genre : sans support existant, l’idée du stockage aérien se heurtait jusque-là aux coûts de construction du réservoir et de sa structure porteuse. Il suffit alors d’implanter une boucle de circulation d’eau chaude pour alimenter la chaufferie principale du quartier, située à seulement 100 mètres du château d’eau, et l’ensemble du système se régule automatiquement en fonction des besoins par sondes de températures. En termes d’efficacité et de performances, les résultats de l’étude sont prometteurs. L’intégration sur le réservoir de 500 m² de capteurs thermiques associés au stockage du château d’eau permet de couvrir les deux tiers des besoins en chauffage des 65 futurs logements construits dans le quartier (logements basse consommation) et d’alimenter près de la moitié des besoins en eau chaude sanitaire de plus de 200 autres logements réhabilités. Grâce à la quantité et à la compacité du volume d’eau contenu dans le réservoir, un niveau d’isolation équivalent à celui d’un bâtiment neuf est suffisant pour maintenir l’eau à haute température (70 °C) jusqu’en hiver.

  • Type: _lab
  • État: Etudes
  • Année: 2008
  • Ville: Montreuil-sous-Bois
  • Client: OPHM
  • Équipe: Elioth_lab
  • Prestation: Faisabilité