1900_Elioth_Lycée Gallieni_7 1 / 4
1900_Elioth_Gallieni1 2 / 4
1900_Elioth_Gallieni2 3 / 4
1900_Elioth_Gallieni3 4 / 4

1900_Elioth_Lycée Gallieni_7

Lycée Gallieni

Le lycée Gallieni comporte des espaces climatiques tampons, fabriquant un espace interstitiel entre l’extérieur (bruyant du fait de la proximité de Toulouse-Blagnac) et les salles de classe. Ces zones inter climatiques constituent en quelque sorte l’épaisseur habitable d’une double peau.

Il s’agit de contrôler l’évacuation des apports solaires d’été dans la couche chaude comprise entre la sous-face de la verrière et la protection solaire intérieure permanente. Au préalable, il était nécessaire de définir une géométrie fixe bloquant le flux solaire à 12h solaire au solstice d’été mais le laissant complètement passer au solstice d’hiver. Ce type d’optimisation est caractéristique de l’impact global d’une modification très localisée.

Ce phénomène correspond au cas typique de tirage thermique. Nous reverrons plus loin ce phénomène appliqué à plus grande échelle.  Pour garantir la véracité de nos multiples approches, nous avons procédé à une modélisation très complexe de la zone sous Flovent en intégrant notamment un calcul des effets de rayonnement direct du soleil.

  • Type: _ee
  • État: Réalisé
  • Année: 2004
  • Ville: Toulouse
  • Client: Conseil Régional de Midi Pyrénées
  • Superficie: 36000 m²
  • Équipe: Claude Vasconi, Iosis Sud Ouest, Elioth et FBC
  • Prestation: Ingénieurs HQE et conception environnementale