FR EN
batiment MurMure

MurMure

Maîtrise d’ouvrage : Batipart
Surface : 9000m²
Equipe : Elioth by Egis, & Givry, ORFEO, G-ON, GG, INEX, EOC, GVI, EVP, Lamoureux Acoustics, A&SE, CC Ingénierie
Phase : PRO en cours

Réhabilitation de l’ancien transformateur électrique Enedis Nation 1, situé au 67 boulevard de Charonne dans le XIème arrondissement de Paris, afin de mettre à profit ses quelques 9 000 mètres carrés pour en faire un pôle innovant dédié aux métiers de la musique et du son… Au programme, 2 000 mètres carrés de studio d’enregistrement, et une immense rue intérieure comprenant bars, restaurants, boutiques audiophiles et concept stores tous orientés vers l’univers de la musique, du son, de sa création et de son écoute. 

Expertises sollicitées

Âgé de près d’un siècle, le bilan carbone de Nation 1 a été rentabilisé depuis longtemps. Contre un façadisme éculé, nous conservons au maximum l’existant de manière à alourdir le moins possible le coût écologique de la construction d’origine. Réemploi, ajouts minimaux et matériaux biosourcés complètent notre démarche carbone.

Une rénovation sobre de l’enveloppe et des systèmes techniques, un atrium qui achemine la lumière jusqu’aux espaces les plus bas du projet, des protections solaires extérieures et une stratégie de ventilation naturelle d’été optimisées assureront le confort thermique et visuel des occupants tout en limitant la consommation d’énergie du bâtiment. 

Les sous-sols de Murmure ont un caractère extraordinaire. Leur occupation permet d’amener une attractivité programmatique dans un lieu atypique pour lequel un apport de lumière naturelle est permis là où habituellement il est difficile de prétendre y avoir accès.

De plus, Elioth by Egis a mené des études envisageant d’utiliser l’énergie des sous-sols, par le biais du puits canadien situé à 10m sous terre.

(c) & Givry

Zoom sur les potentiels d’énergie renouvelable

Que ce soit par le photovoltaïque ou la géothermie, nous avons étudié les potentiels d’énergies renouvelable du projet Murmure, afin de fiabiliser des solutions viables énergétiquement et économiquement tout en cherchant à limiter les émissions carbones du projet. Le puits canadien en milieu urbain dense engendre un cout d’investissement d’excavation trop important et au regard des risques de pollutions des sols nous conserverons ainsi uniquement la solution photovoltaïque pour la production d’ENR.

Etude des puits canadiens : principes et contraintes 

Ainsi, nous présentons ci-dessous les études que nous avons menées en amont.

Le projet semblait particulièrement adapté à la mise en place d’une solution géothermique telle que le puits canadien, puisqu’il va à plus de 10m de profondeur, bénéficiant ainsi de l’importante inertie thermique de la masse de la terre, allant chercher une énergie durable et dé-carbonée, celle de la terre. Le puits canadien vient en complément des systèmes de CVC et permet de préchauffer ou pré-refroidir l’air neuf de renouvellement avant de l’injecter dans le projet et diminue ainsi les besoins en chaud en hiver et froid en été. Une prise d’air extérieure est nécessaire, ainsi que des bouches de soufflage.

Cette étude à été menée au regard du Guide « Puits climatique, Conception et dimensionnement » de Mars 2015 du programme « Règles de l’art Grenelles Environnement 2012 »

couts-energie-carbone

Puits Canadien : Coûts – Energie – Carbone

gif_MurMure

Calcul de l’autonomie lumineuse

murMure - ventilation

Ventilation, phase APD & CFD

CFD - MurMure - Elioth
MurMure _ nation

(c) & Givry

Discutez-en avec...

Lilo DOUZET

environnements.

Chargement...